Nous vivons dans une société d’image et d’apparence, une société de spectacle où l’illusion est reine. Seulement quand je dis ça, on pense à la manipulation médiatique, au règne de publicité et j’en passe. Cependant cette illusion du réel, cette manipulation peut être bien plus subtile, cachée dans ces génialissimes et nocifs médias socio-numériques.

Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, tous ces réseaux sociaux apparus pendant les 10 dernières années ont maintenant pris une place majeure dans nos vies. Utilisés pour communiquer et partager des moments de vie et des pensées, ils permettent de donner aux gens une représentation de nos vies et de nous-même. Cependant cette représentation est faussée car les discours sont recherchés, les photos travaillées, les publications pensées, etc. Chacun montre aux autres ce qu’ils veulent que les autres voient et pensent d’eux, mais certainement pas qui ils sont vraiment. Les profils sont des représentations non fidèles à la réalité, plus ou moins fortement.

Prenons l’exemple d’Instagram, un des médias socio-numériques plus illusoires qui est également devenu un business pour certains. Les photos postées par les instagrameurs ne sont pas la représentation du réel mais veulent faire croire au réel, un réel magnifié mais complètement biaisé. C’est un monde virtuel où tout le monde (les instagrameurs) a réussi dans la vie est beau, bien habillé et cool. Les gens sont parfaits et heureux dans un monde à leur image, tout aussi où il n’y a pas de problème, ou du moins pas de gros problèmes autres que des anecdotes de la vie courante.

Ces personnes sont enviées, désirées, aimées et détestées car ils sont notre idéal, un idéal dicté par la société que nous ne pouvons pas éteindre car tout n’est qu’illusion. C’est une image illusoire, ce ne sont que des morceaux de vie dont on ne connaît rien, des instants créés et figés spécialement pour nous. Nous vivons par procuration à travers ses moments photographiés qu’en tant que spectateur nous envions tant. Ce monde est faux mais il semble vrai, nous voulons qu’il le soit. Nous voulons croire qu’il est réel car cela nous fait rêver. Cette réalité est bien plus attrayante que notre propre réalité. C’est un spectacle qui rend notre réalité quotidienne individuelle bien plus morne mais nous donne de l’espoir, un but.

Nous basons tous notre vie et nos relations sur la représentation que l’on fait de nous aux autres (ainsi que celle que l’on se fait de nous-même). Les instagrameurs sont eux-mêmes des illusions car ils sont des ombres d’eux-mêmes, des représentations artificielles contrôlées et baisées de leur vie et de leur être.

Ces représentations se font par le biais de photos « super cools » fabriquées de toutes pièces. De la coiffure aux chaussures en passant par la gesture et  la position, tout est mis en scène que ce soit des êtres vivants ou des objets. Il n’y a pas que matériellement que c’est faux, mais aussi au niveau de l’émotion et du message livré par les instagrameurs.

« There is nothing zen about trying trying to look zen, taking a photo of you trying to be zen and proving your zen on instagram »                                                                                                                                – Essena O’Neill (mannequin, instagrameuse)

Instagram a le pouvoir de rendre des scènes ordinaires extraordinaires par le cadrage et la retouche. Les instagrammeurs sont plus que des êtres humains, ils deviennent des mythes, des êtres supérieurs, des modèles de vie qui nous fascinent.

« Social media, especially how I use it, isn’t real. It’s contrived images and edited clips ranked against each other. It’s a system based on social approval, likes, validation, in views, success in followers. It’s perfectly orchestrated self-absorbed judgement. »                                            – Essena O’Neill (mannequin, instagrameuse)

Les mises en scène sont fausses, les relations sont fausses, les couleurs, l’apparence, les expressions, tout est faux et rien n’est laissé au hasard. Il y a d’ailleurs toute une industrie qui s’est formée autour des médias socio-numériques. Les instragrameurs sont payés, habillés, dirigés par des professionnels (plus ou moins). Ils sont sponsorisés pour livrer du rêve et de l’illusion et donner aux gens le besoin de faire de même pour atteindre cet idéal. A travers ces images sont diffusées, de manière plus ou moins discrète, des publicités. C’est du marketing, basé sur le spectacle, le désir et l’illusion.  Il y a même des « online relationship » : de fausses relations de couple dont le but est commercial, le but étant d’acquérir de likes pour gagner plus d’argent.

fake-life-instagram-essena-model

C’est une sorte de réalité parallèle inaccessible nous vendant du rêve qui nous éloigne toujours plus de la réalité en nous en donnant une image biaisée que l’on prend pour vrai. C’est une technique de manipulation de monstration. On « montre » qui on est, ce que l’on a, ce que l’on fait, etc. ou du moins ce que l’on veut que les spectateurs voient et croient à notre propos. Certains l’utilisent comme médias de marketing, pour vendre des objets, idées, etc. Nous sommes dans une société gouvernée par l’illusion, l’apparence, l’objet, le statut social. Ce n’est pas la faute des réseaux sociaux, qui à la base n’était pas censés être utilisés de cette manière, c’est bel et bien la société qui a détourné ces médias.

Finissons d’ailleurs sur des paroles viennent nuancer la problématique de réseaux sociaux.

« Social media isn’t a lie, you are the lie. Social Media can be whatever the user desire it to be. »                                                                           – Zack James (Youtuber)

Votre bien-aimée Sissi

Publicités

2 réflexions sur “Instagram ou l’illusion d’une perfection inaccessible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s